Le jeu des 7 erreurs ...

Stéphanie est une jeune femme d'une trentaine d'année, elle vie dans la région Parisienne. Seule pour élever sa fille de 6 ans depuis sa séparation avec son conjoint.

Fan de la page .... Stéphanie suit les articles de temps en temps.
Il y a quelques semaines, elle a vu mon article sur l'achat de ma nouvelle planche "Ouija".
Intriguée et curieuse, elle en a parlée avec ses copines ....
Une de ses copines "Badia" lui a affirmée connaître et pratiquée la "Ouija" et lui a donc proposée une première séance chez elle un soir dans la semaine.

Première séance chez "Badia". Séance rigolade entre fille.
Mais aucun phénomène...
Puis elles recommencent quelques fois en fin d'après midi après le travail ...
Mais toujours rien.

Un soir vers 21h30, une des séances se déroule chez Stéphanie.
Les filles se retrouvent donc à quatre autour de la table de la salle a manger...

Stéphanie m'explique alors le déroulement de la séance "Ouija"...

Toutes installées autour de la planche.
Chacune prête à retenter l'expérience.
La lumière est allumée au dessus d'elles. (1er erreur : jamais de lumière électrique ou objet en route style télé, chaîne hifi, téléphone ou autres, lors d'une séance. Opté plutôt pour un éclairage à la bougie.)
"Badia" prend la parole et dit : "Esprit es tu la ?" (2ème erreur : jamais prononcer ce genre de phrase... pour les débutants c'est proscrit et également jamais dans un lieux que vous ne connaissez pas.)
Ensuite deuxième phrase : "Si tu es la, tape trois fois !!!" (3ème erreur : ne jamais demander à un esprit de communiquer par une action physique, des coups, des déplacements, ou toutes autres demandes hors d'une réponse sur la planche ouija.) (4ème erreur : la demande de taper trois fois ... Surtout pas ... Vous allez inviter un esprit à entrer chez vous. C'est comme si il frappait à la porte et que vous lui ouvrez pour lui souhaitez la bienvenue. De plus pour certaines croyance, taper 3 fois équivaut à une insulte à la sainte trinité. Donc équivaut à inviter un esprit plutôt mal intentionné.)
Puis "Badia" recommence plusieurs fois de suite le même discourt...
Au bout d'un moment, léger scintillement de l'ampoule au dessus de leurs têtes.
Quelques secondes après, des pleurs dans la chambre de sa fille. "Eloïse" sa petite fille de 6 ans qui dormait tranquillement dans sa chambre vient de se réveiller. (5ème erreur : lors d'une séance de ouija, personnes dans les pièces à proximité de la séance et surtout pas un enfant. Même un animal d'ailleurs. Tous doivent être encadrés par la personne qui gère la séance et dans la même pièce, même si ils ne participent pas à la séance.)
Stéphanie se lève et accourt à la porte la chambre. (6ème erreur : ne jamais rompre le cercle que forme une séance sans que la personne qui gère la séance ne les clôturer.) Elle m'explique alors que dans le couloir, qui était à peine éclairé par la lumière du salon, elle a vu la silhouette d'un homme se tenant debout devant la porte de la chambre de sa fille... Elle s'est donc arrêtée net et lorsqu'elle a allumée la lumière du couloir ... Plus rien ....
Elle entre alors dans la chambre. Sa fille est en dehors de son lit, en pleure les bras tendus vers sa mère. Stéphanie la prend dans ses bras et l'emmène dans le salon. Les trois autres filles encore assissent et plutôt sous le choc des événements décident d'en restées la et chacune rentre alors chez elle. (7ème erreur : "Badia" la responsable de la séance de ouija n'as toujours rien clôturer à ce jour...)

Suite à cela, Stéphanie m'a contactée par message privée sur la page. Elle m'explique les séances, les soucis, mais insiste sur le faite que depuis ce jour la...
Elle se sent observée...
Qu'elle n'arrive plus a dormir correctement...
Qu'elle fait de drôle de rêves et cauchemars ...
Que sa fille pleure beaucoup plus qu'avant, et qu'elle se ronge les ongles à sang depuis quelques jours.... Alors qu'elle n'a jamais eu genre de comportement auparavant....

Après plusieurs échanges, photos et explications. Le rendez vous est pris pour le dimanche 26 janvier 2014 chez elle. (Sachez que je ne me déplace pas pour rien. Je me déplace si je sent que le phénomène est sincère, intéressant et que les preuves que l'on m'a apporté sont bien solide.)

Donc ce matin direction Paris, dans un appartement d'un certain arrondissement de la capitale. J'y rencontre Stéphanie. Je visite son appartement puis on fini la visite par sa fille qui se trouve dans sa chambre.
En entrant une chose attire mon regard, La petite a des pansements aux bout des doigts, elle est assise sur un tapis rond au milieu de la chambre et s'amuse avec une de ses poupées.
Sa mère lui demande de venir me dire bonjour, la petite fait comme si elle n'avait rien entendu et continue à jouer....
Sa mère hausse alors le ton et lui redemande ....
Sa fille me regarde alors de travers du coin de l'œil et me dit : Sortez de chez moi !!! D'un ton qu'une petite fille de 6 ans n'as sûrement jamais encore appris à faire !!!
J'essaye alors de lui posé quelques questions mais la petite reste muette.
Je n'insiste pas et demande alors à Stéphanie qu'on s'éloigne et qu'on s'installe dans le salon pour discuter. J'apporte des réponses à Stéphanie et lui explique les problèmes que je vous ai énuméré au dessus. Et surtout la séance de Ouija n'a pas été clôturé et pour moi l'esprit qui les tourmentes est toujours là....

Au bout d'un petit quart d'heure, sa mère va faire un tour dans la chambre de sa fille pour voir si tout se passe bien ....
Stéphanie pousse alors un cris terrible, je me précipite alors dans la chambre ....
La petite "Eloïse" avait enlevée les pansements de ses doigts et était en train de s'arracher les ongles avec une pince. Deux ou trois ongles avaient été complètement arrachés de ses petits doigts, Stéphanie le souffle coupé ne savait pas quoi faire, j'ai donc pris les choses en main, j'ai viré l'objet des mains d' Eloïse, demandé à sa mère de me ramener du matériel pour administré les premiers soins sur ses mains. J'ai enveloppé la petite d'une des couvertures qui était sur son lit et Stéphanie a ensuite conduit sa petite à l'hôpital.

J'ai suivi Stéphanie avec ma voiture et après la prise en charge de sa petite, je les laissé souffler et s'occuper des soucis administratifs. J'ai attendu bien deux heures le retour de Stéphanie pour avoir des nouvelles de sa petite. Apparemment rien de grave je vous rassure, mais un suivi psychologique pour sa fille a été évoqué.
On s'est donc quitté sur ce drame. Mais avant de partir, je lui ai expliqué se qu'il fallait faire. Il faut renouveler une séance de ouija avec toutes les personnes présentent lors de la dernière séance et la clôturer, en prenant contact avec cet esprit et le pousser à repartir.
Le faite que sa copine "Badia" ne connaît pas encore très bien la "ouija", je lui est proposé d'être présent lors de leur prochaine séance afin de finalisé cet événement plutôt étrange dans de meilleures conditions.
Dés que ses amies seront prêtes et convaincu de l'urgence, je remonterai sur Paris et clôturai moi même cet épisode malheureux de la vie de cette petite et de ses filles qui ont jouées à un jeu dangereux. Je le répéterai jamais assez la Ouija peu être dangeureuse, lorsqu'elle n'est pas entouré par des personnes qui maîtrisent et connaissent les règles....
Read more